Épidémie d’obésité au Québec : utiliser le milieu de travail comme levier d’intervention

À l’occasion de la journée mondiale du diabète (le 13 novembre), l’INSPQ a mis en ligne un outil qui nous permet de comprendre la progression de l’obésité au Québec. On y apprend que de 1978 à 2018, la proportion d’adultes obèses est passée de 14% à 23%. Chez les enfants, cette progression est encore plus alarmante puisque durant la même période, on est passé de 2% à 10% d’enfants obèses.

Pour expliquer cette hausse phénoménale, on mentionne la prolifération des établissements de restauration rapide, l’augmentation de la taille des portions servies au restaurant, la sédentarisation des loisirs avec l’avènement de l’internet et des réseaux sociaux, l’étalement urbain qui favorise l’utilisation de l’automobile pour les déplacements et la sédentarisation des activités de travail. Entre 1961 et aujourd’hui, la proportion des emplois qui demandent un niveau d’activité physique modéré est passé de 50% à 20%.

Une étude publiée en 2016 par le Canadian Journal of Public Health révélait que le coût estimé de l’obésité pour le système de santé du Québec était de près de 3,0 milliards. De ce montant, 1,4 milliards dont dépensés en frais d’hospitalisation, 860 millions en médicaments, 110 millions en visites médicales et 630 millions en congés de maladie de plus d’une semaine. Une personne obèse aurait 94% plus de risque d’être hospitalisée et 13% plus de risque de consulter un médecin qu’une personne avec un poids santé.

Pour faire face à cette véritable « épidémie » qui est désormais présente partout dans le monde, il faut mettre en place des mesures pour rendre nos environnements plus favorables à une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif.

Le milieu de travail représente un environnement particulièrement favorable pour agir puisque la majorité de la population adulte active y passe la moitié de son temps éveillé. De plus, l’entreprise est elle aussi victime des conséquences de l’obésité qui se manifestent notamment par un absentéisme accru de 40 % et un présentéisme augmenté de 42% pour les travailleurs obèses.

Pour agir efficacement, les milieux de travail doivent combiner diverses actions, soit :

– Faire la promotion d’une saine alimentation, d’un mode de vie physiquement actif et d’un sommeil suffisant en quantité et en qualité;
– Adopter des mesures qui contribuent à rendre l’environnement physique et organisationnel favorable à l’adoption de choix santé par leur personnel.

Plusieurs Fournisseurs de services du Groupe ES offrent des interventions qui favorisent le maintien ou le retour vers un poids santé. La mise en œuvre d’une démarche structurée de type « Entreprise en santé », telle que promue dans la mesure 3.3 de la Politique gouvernementale de prévention en santé constitue une façon efficace pour intervenir.

Le Groupe entreprise en santé propose une telle démarche basée sur les meilleures pratiques pour amorcer ou bonifier des actions en santé et mieux-être, en plus d’offrit une reconnaissance à cet effet. Pour aller encore plus loin, la norme Entreprise en santé BNQ 9700-800 constitue un référentiel reconnu dans le domaine qui offre aux entreprises la possibilité de recevoir une certification délivrée par le Bureau de normalisation du Québec (BNQ).

 

Mario Messier, MD
Directeur scientifique, Groupe entreprises en santé

 

 

Sources:
https://www.inspq.qc.ca/nouvelles/une-ligne-du-temps-pour-comprendre-la-progression-de-l-obesite-au-quebec
The economic consequences of obesity and overweight among adults in Quebec. Chantal Blouin et all… Canadian Journal of Public Health, vol 107, No 6 (2016).
State level estimates of obesity-attribuable cost of absenteeism. Tatiana Andreyeva et al… Journal of occupational and environmental medicine/American College of Occupationnal and Environmental Medecine, 2014
Presenteism According to Healthy Behaviors, Physical Health, and work Environment, Ray M. Merrill, PhD, MPH, et all…Population Health management, Volume 00, Number 00, 2012.
https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=obesite-pm-prevention-de-l-obesite