Blogue

 

FLOW : « La santé/mieux-être au travail était une évidence »

Par Margaux Ruelle

Le Groupe entreprises en santé s’est récemment entretenu avec Flow, spécialiste de la flexibilité au travail, afin d’en savoir plus sur la manière dont la santé et le mieux-être étaient orchestrés au sein de l’organisation. Alix, journaliste et rédactrice chez Flow, a accepté de répondre à quelques questions.

Qu’est-ce que représente la santé et le mieux-être (SME) au travail chez Flow ? 

A : Chez Flow, la santé/mieux-être est une vraie raison d’être. Lorsque notre fondatrice Geneviève Provencher est devenue maman, elle est partie d’un constat : beaucoup de personnes autour d’elle ne se sentaient pas épanouies au travail. Il manquait quelque chose dans la recette employeur-employé pour atteindre un réel accomplissement personnel. Pour elle, la donnée manquante n’était autre que la flexibilité.

Pourquoi la flexibilité ? Elle est persuadée qu’il est impossible de rester dans un modèle de 9 à 5 qui convient à tout le monde. Nous sommes face à trop de profils d’employé.e.s différents ; des parents, des proches-aidants, des gens qui ont beaucoup de loisirs, etc. La flexibilité pouvait donc être un bon outil au service de la santé et du mieux-être au travail pour permettre à chacun.e d’ajuster ses journées comme il/elle le veut.

La SME au travail, c’est donc une raison d’être mais aussi une priorité chez Flow, car nous croyons qu’il s’agit du seul moyen pour que la performance des employé.e.s d’une entreprise soit saine et que les employeurs et les employé.e.s avancent ensemble. Chez Flow, c’est comme ça que cela fonctionne. Ça fait partie de nos conversations quotidiennes. Chacune trouve son propre rythme de travail, en fonction de la vie de famille, de ses loisirs. Notre objectif est très simple : prendre soin de nous pour s’assurer que tout se passe bien au travail. 

Comment se traduit la SME au sein de votre équipe de travail ? 

A : Nous n’avons pas de responsable attitrée en santé/mieux-être au sein de notre équipe de travail. Il est vrai qu’au début de notre démarche, chaque gestionnaire était responsable du bien-être de son équipe mais, de fil en aiguille, les employées aussi ont réalisé toute l’importance de prendre soin de leur(s) gestionnaire(s), pour éviter de lui laisser « tout le poids sur les épaules ». 

Nous avons tissé des liens qui peuvent être assez surprenants pour quelqu’un d’extérieur à notre équipe, mais nous pensons sincèrement avoir réussi à créer un cercle vertueux, au sein duquel chacune prend soin de l’autre, ce qui constitue à mes yeux une grande force pour l’équipe.   

Qu’est-ce que Flow a mis en place de manière concrète pour favoriser la SME au travail ? 

A : Avec l’instauration du télétravail de manière durable, nous avions besoin de bouger plus dans nos journées de travail. Après réflexion, nous avons mis en place plusieurs choses : 

  • Les réunions actives : nous les faisons dehors en marchant, quand le sujet s’y prête. Ça nous permet de sortir au moins 1x dans la journée prendre l’air, et d’éviter de rester tout le temps assise
  • 30min de pause : à la fin de chaque réunion marketing de la semaine, on se réserve un temps pour faire soit du yoga, de la méditation ou une marche, selon la motivation de chacune
  • Un temps de partage : nous avions envie de parler de nous et pas uniquement du travail. Une à deux fois par mois, nous avons réservé 1h pour raconter nos week-ends, nos objectifs sportifs, etc. Puisque nous sommes toutes à distance, ces moments-là sont précieux car ils nous permettent souvent de créer un lien supplémentaire.  

En plus de ça, durant le mois de novembre dernier, nous avons également passé 2 journées ensemble dans un espace de travail partagé. L'occasion pour toute l'équipe de Flow de se retrouver et de partager un moment convivial, organisé par Geneviève.

Est-ce que le fait d’être chacune à distance a été un frein à la SME au travail ? 

A : Ça n’a pas du tout été un frein pour nous, bien au contraire. Le fait d’être loin géographiquement nous a beaucoup rapproché humainement ! Cette situation favorise notre esprit d’initiative et notre envie de créer du lien. Nous n’aurions peut-être pas fait autant d’efforts si nous étions proches physiquement, car nous avons tendance à prendre cette dimension humaine pour acquise dans ce cadre-là je crois. Ici, chacune y va de son initiative, ce qui contribue grandement à notre cohésion.

Comment ces initiatives s’organisent-elles à distance ? 

A : Nous avons carte blanche car nous sommes complètement autonomes dans notre organisation. Même si certains sujets ne concernent que certaines salariées, ce n’est pas grave car nous avons une totale autonomie et liberté. Geneviève nous pousse à prendre des initiatives, tant que celles-ci nous font du bien. Il n’y a pas de comité de validation quelconque. Par définition, tout ce qui vient de nous nous fera du bien et nous permettra de performer sainement et sereinement au sein de l’organisation. 

Quels sont vos projets liés à la SME au travail ? 

A : Si la pandémie nous le permet, Flow a prévu de nous réunir davantage en présentiel cette année, y compris pour celle(s) qui, comme moi, travaille(nt) depuis la France. L’objectif serait de se retrouver 2 semaines à l’automne 2022 pour passer du temps ensemble. C’est une grande envie que nous avons toutes ! 

Parallèlement, nous venons aussi de mettre en place une initiative au sujet de nos parcours de carrière pendant laquelle chacune va pouvoir faire le point sur sa carrière et sur ses objectifs. Nous pensons qu’il est important que chacune réalise ses ambitions, pour nous permettre d’être là où nous avons réellement envie d’être. 
 

Retour à la liste des nouvelles