Blogue

 

Fondation cancer du sein du Québec : prendre soin de soi pour mieux prendre soin des autres

Par Sarah Berkane

Déjà soucieux du bien-être de leurs bénévoles, de leurs membres et de leurs partenaires, la Fondation cancer du sein du Québec a tenu à s’engager avec détermination envers la santé et le mieux-être de ses 25 employés.

Les premiers pas

La volonté de l’organisme était d’entamer des démarches d’amélioration continue. Conscient de l’impact des saines habitudes de vie sur la santé de par leur mission, cet organisme à but non lucratif (OBNL) a voulu reconnaître les efforts déjà fournis par leurs employés dans le domaine de l’activité physique, tout en intégrant un processus structuré de santé et mieux-être au travail.

En réalisant d’abord un diagnostic de leur organisation, la Fondation a réalisé qu’elle répondait déjà à la plupart des exigences du niveau 1 de la Reconnaissance Entreprise en santé. Il ne restait plus qu’à se lancer !

Le passage à l’action

Une fois l’engagement de la Direction officialisé, la première étape pour commencer ce projet a été de nommer un Responsable et de trouver les outils nécessaires pour franchir les bonnes étapes. La création d’un comité Santé Mieux-Être a permis d’impliquer les employés et de se répartir le travail. La difficulté rencontrée n’a pas été de convaincre, mais plutôt de sélectionner les membres parmi tous les volontaires. Des échanges réguliers permettent aujourd’hui de partager les bons coups et les suggestions d’amélioration. Chaque employé participe volontiers aux conversations sur le sujet de la santé et le mieux-être mais également aux sondages via l’application Officevibe. 

Selon Marina Dobel, Directrice des Ressources Humaines et Responsable du projet Entreprise en santé, « ce qui est le plus important, c’est le voyage. La démarche menant à la Reconnaissance Entreprise en santé nous a permis d’aller chercher les meilleures pratiques en santé et mieux-être, d’entamer un processus d’amélioration continue. Je suis reconnaissante de pouvoir réfléchir à chaque étape et d’enrichir notre façon de travailler. » 

Même en temps de pandémie, la Fondation a mis en place plusieurs interventions pour répondre aux besoins de ses employés : rédaction d’une politique de télétravail, mise à jour du PAE (Programme d’Aide aux Employés), organisation d’ateliers pour accompagner les employés à distance tels que la gestion de soi et la gestion du stress, l’agilité numérique, ou encore les clefs du télétravail. Toutes ces activités ont eu un impact très positif pour ceux qui avaient besoin d’aide et de connexion humaine.

Des efforts récompensés

L’organisation a obtenu le niveau 1 de la Reconnaissance Entreprise en santé en février 2020, puis le niveau 2 en février 2021 et se prépare à demander le niveau 3 dans les prochains mois. Un continuum Entreprise en santé inspirant pour le secteur des OBNL !

Cette marque employeur a permis non seulement à la Fondation d’afficher à l’externe un gage de confiance pour les partenaires, donateurs, patientes, commanditaires, mais aussi d’attirer de nouveaux talents, notamment parmi les nouvelles générations, qui privilégient des employeurs soucieux de la santé et du bien-être de leurs employés. Investir en santé et mieux-être, c’est gagnant pour tous ! 

Un soutien apprécié

Lorsque l’on s’engage dans ce type de projet, il peut être utile d’être guidé et accompagné. L’approche pas à pas, les étapes cohérentes et logiques de la Reconnaissance, les outils disponibles et le soutien du Groupe entreprises en santé ont permis à la Fondation de se lancer avec confiance dans un projet axé sur la santé globale, d’avoir accès facilement à toute l’information et de gagner du temps. 

Félicitations à la Fondation cancer du sein du Québec pour son engagement envers la santé et le mieux-être de ses employés ! 

Retour à la liste des nouvelles