Nouvelles

Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) – région du Québec

Par Sarah Berkane

Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) compte onze directions générales qui sont chargées d’offrir et de gérer des services au gouvernement du Canada, à la population canadienne ainsi qu’au ministère même, principalement des services immobiliers et d’approvisionnement.

Sa mission est d’offrir des services et des programmes de première qualité, adaptés aux besoins des organismes fédéraux, et d’assurer une saine intendance au profit de la population canadienne. SPAC offre ses services dans tout le Canada grâce à cinq bureaux régionaux. SPAC – région du Québec est l’un des deux plus importants bureaux régionaux du ministère et compte environ 600 employés, principalement dans ses bureaux de Montréal, de Québec et de Rimouski.

Le début d’une grande aventure

Tout a commencé en décembre 2018 quand, lors d’une session de planification stratégique, le comité de direction de la région a observé une convergence entre les besoins et les intérêts envers la santé et le mieux-être. À cette époque, SPAC avait achevé le projet de transformation de ses bureaux de Montréal depuis près d’un an. L’idée était d’aménager un milieu de travail axé sur les activités, tout en plaçant le mieux-être des employés au cœur des décisions. 

Si le nouveau milieu de travail était très apprécié des employés, des préoccupations avaient été observées par ceux-ci. En effet, depuis quelques années, les résultats du Sondage auprès des fonctionnaires fédéraux (SAFF) révélait que de l’amélioration était requise en lien avec la confiance envers la haute direction et les facteurs du stress lié au travail. En assemblée générale, l’organisation avait noté l’inquiétude des employés face à une certaine charge de travail liée à de « fausses urgences » et au manque d’outils technologiques performants.

Le comité de direction a donc décidé de pousser l’exercice de transformation plus loin. C’est pourquoi, en novembre 2019, SPAC fait appel au Groupe entreprises en santé pour une formation pour le Comité de direction, axée sur les meilleures pratiques en santé et mieux-être et les démarches de type Entreprise en santé. Les directeurs sont enthousiastes, le projet est lancé, tout s’aligne.

Le passage à l’action

SPAC - région du Québec, se lance alors dans le continuum Entreprise en santé. L’organisation décide d’y aller pas à pas et de reconnaître les efforts de ses employés au fur et à mesure, en suivant chaque étape pour obtenir la Reconnaissance Entreprise en santé. SPAC obtient rapidement son niveau 1 en mars 2020, puis son niveau 2 quelques mois après. L’engagement fort du comité de direction se manifeste, entre autres, par la création d’un poste à temps plein de coordonnatrice régionale du mieux-être, mais aussi par la création d’un Comité régional du mieux-être qui se rencontre tous les mois et partage des points réguliers sur la santé et le mieux-être lors des assemblées générales et des rencontres mensuelles avec la Direction générale. 

En avril 2021, tout en poursuivant ses efforts pour obtenir le niveau 3 de la Reconnaissance Entreprise en santé, SPAC reçoit les résultats de sa deuxième collecte de données liée au mieux-être et relève déjà de nombreux impacts positifs sur son personnel, tels qu’une augmentation de la satisfaction dans les 4 sphères d’intervention (Pratiques de gestion +6 %, Environnement de travail +4 %, Conciliation travail/vie personnelle +6 %, Saines habitudes de vie +6 %), mais surtout d’excellents résultats sur la concordance des valeurs personnelles et organisationnelles (92 %), le sentiment d’appartenance et la fierté de travailler pour l’organisation (94 %).

De la Reconnaissance à la certification

Toutes ses actions ont permis à SPAC – région du Québec d’obtenir sa Reconnaissance niveau 3 en avril 2021. En juillet dernier, la SPAC était auditée par le Bureau de normalisation du Québec (BNQ), audit qui visait « à déterminer la conformité des pratiques organisationnelles favorables à la santé en milieu de travail mises en œuvre en regard des exigences de la norme Entreprise en Santé (CAN/BNQ 9700-800:2020)1 » . La SPAC – région du Québec devient alors officiellement la première organisation fédérale à obtenir la certification Entreprise en santé Élite + : un bel accomplissement, digne d’être mentionné!

Des interventions liées aux besoins 

Mely Cung, coordonnatrice régionale du mieux-être, partage les obstacles rencontrés lors du lancement de ce projet Entreprise en santé : « Au début, il y avait un certain scepticisme de la part des employés sur l’impact réel de cette démarche. Le processus était vu comme une charge de travail supplémentaire, et certains doutaient de l’impact réel que pouvait avoir ce projet. Mais l’engagement fort et authentique de la direction et les actions concrètes mises en place dès le début ont contribué à les rassurer et les convaincre. » 

De nombreuses interventions sont mises en place pour répondre aux besoins des employés : des « SPAC Talk », entrevue d’un employé par un autre sur divers thèmes en lien avec la santé, qui permettent aux employés et gestionnaires d’apprendre à se connaître; des thèmes mensuels comme le mois de la famille, avec différents témoignages ou chroniques; des conférences sur la santé mentale et de beaux locaux modernes!

Malgré la pandémie et l’isolement social, les employés sont bien outillés, car ils pratiquaient déjà le « sans papier » et le télétravail depuis 2 ans. Des rencontres régulières avec les gestionnaires et des cafés virtuels sont organisés pour s’assurer que les employés vont bien.

Un processus d’amélioration continue

La Reconnaissance Entreprise en santé offerte par le Groupe entreprises en santé a donné un objectif clair et réalisable à SPAC – région du Québec, leur permettant d’avancer, de s’ajuster au besoin, pour mieux continuer et se dépasser.

« Nos employés sont au cœur de nos préoccupations en tant qu’organisation et leur bien-être est essentiel. Nous aimons les principes fondateurs de la Reconnaissance Entreprise en santé, soit l’engagement de la direction, la participation du personnel et le respect du caractère volontaire de la participation. Ce processus nous offre un regard objectif, structuré et qui touche plusieurs sphères du travail et de l’humain. Les 3 niveaux de la Reconnaissance permettent aussi une démarche graduelle qui valorise nos efforts dans le temps. Plusieurs outils et formations sont disponibles et le Groupe entreprises en santé est toujours prêt à offrir son soutien et à nous accompagner. » Mely Cung, coordonnatrice régionale du mieux-être.

Félicitations à SPAC – région du Québec pour son engagement envers la santé et le mieux-être de ses employés! 

 


Bureau de la normalisation du Québec, « Rapport d’audit initial Entreprise en santé : ministère des Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (Services publics et Approvisionnement Canada) », page 2

Retour à la liste des nouvelles