Souffrez-vous du « blues de l’automne »?

 

Fatigué, irritable, manque d’énergie et d’appétit? Vous souffrez peut-être de dépression saisonnière, connue aussi sous le nom de trouble affectif saisonnier (TAS).

Ce syndrome qui affecte plus de 200 000 personnes chaque année est intimement lié au manque de lumière naturelle. Il se concentre de novembre à février, mais certaines personnes en ressentiront les effets d’octobre à mars. Les spécialistes n’en connaissent pas précisément la cause, mais croient que le corps, en réaction à un manque de soleil et de lumière au cours de cette période, produirait moins de sérotonine.

« Ce neurotransmetteur du cerveau nous permet de nous maintenir en éveil et de moduler notre humeur et notre appétit. On avance aussi un dérèglement de l’horloge biologique interne, qui causerait une variation de la production de mélatonine, hormone impliquée dans la régulation de l’humeur et des rythmes biologiques. »

Quels sont les symptômes et comment y faire face?

>> Consulter l’article

 

Le Journal de Québec, 5 novembre

Par Dre Johanne Blais